Loi EGALIM et lutte conte le gaspillage alimentaire

Le projet d'ordonnance relatif à la lutte conte le gaspillage alimentaire est soumis à la consultation du public jusqu’au 22 Août. Cette ordonnance exige le don des invendus au profit des associations agréées à l'aide alimentaire. Elle ne concernait jusque là que les magasins de détails de plus de 400 m². Viennent donc s'y ajouter les services de restauration privés et l'industrie agro-alimentaire, mais seulement les structures importantes : à partir de 3.000 repas préparés par jour ou 50 millions d'euros de chiffre d'affaire. La convention devra être mise en place dans un délai d'un an.

A l'image des structures publiques, la restauration collective privée devra également adopter une démarche anti-gaspillage.

Pour rappel, selon la FAO en 2013, un tiers de la nourriture produite mondialement est gaspillée, et 46% des pertes sont engendrées dans le processus de transformation-distribution et consommation.

Plus d'info sur le projet d'ordonnance